powered by FreeFind






































LA GARDE DU JEUNE ENFANT :
enjeux psychiques,
enjeux de société




Faire garder un enfant… Garder un enfant… Un enfant en garde…
« galère » obligée ou berceau social ?


L’amélioration des modes de garde et d’accueil du jeune enfant dans notre société rencontre de nombreux obstacles.
Qui doit s’occuper du jeune enfant ? Voilà une question qui suscite des représentations et des positionnements plus souvent idéologiques que scientifiques. Que d’enjeux complexes théoriques… et pratiques qui s‘entrechoquent plutôt qu’ils ne s’articulent autour de la question !

Un enfant n’est ni objet de ses parents, ni objet de la société. Il est Sujet en lien avec sa famille inscrite dans un contexte socioculturel.
Pour offrir un « berceau social » aux citoyens de demain, une réflexion globale psychologique, sociologique et politique doit être engagée. L’accueil de la petite enfance n’est pas uniquement affaire de spécialistes ou affaire privée des parents…

Des psychologues spécialistes de la Petite Enfance engagent dans le champ social leurs réflexions soutenues par les enseignements de la psychanalyse, leur compétence et leurs expériences cliniques et institutionnelles auprès des enfants, des familles, des professionnels.
Ils interrogent :
- Elaborer le lien dans la séparation, élaborer la séparation dans le lien, n’est-ce pas là le sens vital de toute relation à autrui ?
- Comment choisir un mode de garde ? Confier son enfant, qu’est-ce que cela suscite dans le lien parent-enfants ?
- Etre confié à une personne ou à un service étranger à la famille met en jeu les processus de séparation et l’immaturité émotionnelle de l’enfant. Que se passe-t-il pour lui ? Comment l’aider ?

- Du côté des professionnels et des institutions, comment se conçoivent et se mettent en pratique des conditions d’accueil pour ce petit enfant ? A quoi chacun est confronté ? Comment concilier une identité et des attitudes professionnelles dans un métier qui nécessite une implication subjective forte ?
- Comment les financeurs et les politiques envisagent-ils des dispositifs qui prennent en compte les rythmes et contraintes de notre société actuelle (vitesse, flexibilité, précarisation) et ce dont a besoin un tout petit (« stabilité, continuité, fiabilité ») ?

Comment respecter, dans les institutions d’accueil de la petite enfance, l’alchimie délicate qui permet de faire tissage et points de nouage des relations ?
Comment les modalités d’accueil favorisent la construction de l’identité du jeune enfant ?





SOMMAIRE






Mots d’accueil5
de monsieur Jacques BRAVO, maire du 9ème arrondissement 
et de madame Danièle DELOUVIN, présidente de l’A.NA.PSY.p.e. 
  
Introduction des Journées d’Etude7
Danièle DELOUVIN, présidente de l’A.NA.PSY.p.e. 
  
La séparation du point de vue de l’enfant13
Claude BOUKOBZA, psychanalyste, Unité d’accueil mères-enfants Saint-Denis 
  
La séparation du côté des parents21
Patricia de ROUVRAY, psychanalyste à l’IRAEC 
  
Les processus psychologiques en jeu du côté des professionnels29
Didier-Luc CHAPLAIN, psychologue clinicien, psychanalyste 
  
La ville et l’enfant37
Allocution d’ouverture de monsieur Jacques BRAVO, maire du 9ème arrondissement 
  
Penser les modes de garde. Mise en œuvre d’une politique41
Olga TROSTIANSKY, adjointe au maire de Paris, 
chargée de la petite enfance et de la famille 
  
Modes d’accueil aujourd’hui. Besoins et offres : quelles propositions ?43
Frédérique LEPRINCE, sous-directrice à l’action sociale : CNAF 
  
La pénurie des modes d’accueil en France.51
L’actualité et les dispositifs administratifs futurs. 
François DELALANDE, chef du Bureau de l’Enfance et de la Famille à la DGAS 
  
La valse des berceaux ou l’impensable à faire garder un enfant57
Sylviane GIAMPINO, psychologue, psychanalyste, co-fondatrice de l’A.NA.PSY.p.e. 
  
La famille et ses enjeux. L’invention de la relation mère-enfant65
Reynald BRIZAIS, maître de conférence en psychologie sociale, université de Nantes 
  
Lectures à voix haute, temps de rêverie…75
Juliette CAMPAGNE, directrice de « Lis avec moi » 
  
Que peut-on attendre de la crèche collective ?77
Françoise GRINFELD, psychologue clinicienne de l’A.NA.PSY.p.e. 
  
Mais sur quoi veille donc le psychologue clinicien en crèche collective ?81
Maryvonne LE GALL et Claire VICENTE-BRION 
psychologues cliniciennes de l’A.NA.PSY.p.e. 
  
Pour les parents… Quels choix de modes d’accueil  ?85
Monique TRETNER, éducatrice de jeunes enfants, 
responsable d’un relais assistantes maternelles 
  
Continuité ? Quelques mots sur la garde à domicile91
Béata KWASIEBORSKI et Hélène CONTANDRIOPOULOS-PRIEST 
psychologues cliniciennes de l’A.NA.PSY.p.e. 
  
L’altérité en crèche93
Dominique RATIA-ARMENGOL et Sylvie TOURNEMINE 
psychologues cliniciennes de l’A.NA.PSY.p.e. 
  
Conclusions et ouvertures…99
Danièle DELOUVIN, présidente de l’A.NA.PSY.p.e. 
  
Repères bibliographiques101
  






* L’A.NA.PSY.p.e. se réserve tous droits pour la publication de ces textes, intégralement ou partiellement.